đź“š SĂ©ance du 8 avril 2000

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 8 April 2000

Merci aux membres de l’équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

SĂ©ance du 8 avril 2000

Laura, Ark, Frank

Q : Bonsoir.

R : Bonsoir.

Q : Et qui est avec nous ce soir ?

R : Rinirrah.

Q : Et d’où transmettez-vous ?

R : Cassiopée.

Q : Nous avons quelques questions des lecteurs ; j'en ai sur mes lectures et nous en avons à propos de certaines idées qui ont été lancées ces derniers jours. Par lesquelles serait-il préférable de commencer ?

R : Commence par ce que tu souhaites.

Q : Une des premières choses est que nous avons eu notre entretien avec le service d'immigration et de naturalisation et ça été une expérience pour le moins désagréable. Et, si je comprends bien, des efforts vont être faits pour obtenir une aide afin de passer outre les exigences de résidence permanente et passer directement au stade de la citoyenneté. Je me suis dit que j’allais évoquer le sujet parce que, bien sûr, il est indispensable qu'Ark devienne citoyen pour avoir une habilitation de sécurité, et cela est nécessaire afin qu'il puisse avancer dans son travail. En ce qui concerne ce travail, George et Ark ont envisagé la possibilité d'un contrat, un contrat militaire, de leur propre initiative, et de quitter Constellation.

R : Hasardeux.

Q : Est-ce que George induit Ark en erreur par ses différents commentaires à propos de la compagnie et de ses relations avec elle ?

R : George est Ă©nigmatique.

Q : Pourquoi George est-il Ă©nigmatique ?

R : Les énergies mentales cristallisent des excentricités.

Q : (A) Il y a quelques temps nous nous interrogions sur la situation à Constellation, et la réponse a été qu'elle est stable. D'après ce que George raconte, elle ne sera stable que jusqu'en décembre, après quoi il n'y aura plus d'argent pour les projets particuliers sur lesquels nous travaillons actuellement. Alors, elle ne semble pas trop stable. La question est de savoir quel type de mesures nous devons prendre afin que nous...

R : Constellation est en croissance, pas en décroissance.

Q : Pourtant, d'après ce que dit George, il y a un différend entre George et le Président, et à ce que je sache, il n'y aura pas d'argent pour le travail de programmation que je fais sous la direction de George à cause de ce différend et de cette animosité. Bien sûr, il est possible que Constellation m'embauche pour un autre travail, mais rien ne dit que cela arrivera. Ainsi, l'avenir est ouvert et nous sommes inquiets.

R : George est le bogue dans ce système. Il ne serait pas judicieux de t'allier trop étroitement là-bas.

Q : À qui devrais-je m'adresser ?

R : Pas Ă  qui, concentre tes talents.

Q : Qu'est-ce que ça veut dire ?

R : Tu es la ressource de base, d'autres peuvent être la rareté.

Q : Le président est-il au courant du travail qu'effectue Ark, et est-il conscient de sa valeur ?

R : Dans une certaine mesure, mais aussi quelque peu voilé par ceux qui pourraient vouloir manipuler en filtrant.

Q : Vous voulez dire que George manipule « en filtrant » ?

R : Restez vigilant.

Q : Quel serait le meilleur conseil que vous pourriez fournir à Ark en ce moment, hormis concentrer ses talents ? Soyez plus précis.

R : Être son propre porte-parole, ne pas compter sur les autres pour cette tâche.

Q Suggérez-vous qu'Ark devrait rencontrer le président et parler, ou manger, ou bavarder avec lui, ou...

R : Il importe de ne pas compter sur les autres pour la communication.

Q : (A) Devrais-je suggérer à George de conseiller aux militaires d'allouer de l'argent à Constellation concernant le projet additionnel de sorte que je travaillepour Constellation avec cet argent plutôt qu'avec George ?

R : Pourquoi penses-tu devoir passer par George ?

Q : Mais, si quoi que ce soit est dit au président, George pourrait en entendre parler et causer des difficultés.

R : George se préoccupe-t-il de tes intérêts... ou des siens ?

Q : Eh bien, il a certainement donné l’impression d’avoir nos intérêts à cœur. Il a été très gentil envers nous.

R : Mais où cela mène-t-il ?

Q : Cela peut mener à la ruine. Si on rencontre quelqu'un qui semble avoir nos intérêts à cœur, qu’on lui fait confiance et suit ses conseils, on peut parfois tomber dans un gouffre. Mais, d'un autre côté, il arrive quelquefois que la personne A réellement nos intérêts à cœur. Oui, elle a ses intérêts personnels, mais il peut arriver que nos intérêts et les siens coïncident.

R : CoĂŻncidence ou assujettissement ?

Q : Autrement dit, ce que vous sous-entendez, c'est que George était dans une situation difficile ; il a profité d'Ark et son travail pour redorer son blason ; le mérite du travail d'Ark revient à George, et il n'est toujours pas monté en grade ou n'est toujours pas perçu comme il pense devoir l’être, même avec le soutien d'Ark qui travaille jour et nuit. George est prêt à abandonner le navire, et il veut entraîner Ark avec lui parce qu'il pense qu'Ark va l'aider à gagner l'argent qu'il ne peut obtenir seul.

R : Si tu dis cela, nous n'avons fait que te révéler ce que tu as déjà pressenti, même à contrecœur.

Q : (A) À un moment donné, il y a eu ce poste vacant, et peut-être qu'il l’est toujours, cette opportunité d’embauche, et je peux postuler, mais George m'a fait comprendre qu'il valait mieux ne PAS avoir un travail où je devrais aller quotidiennement chez Constellation ; qu'il était préférable de travailler sous contrat. C'était le conseil de George.

R : Souviens-toi, Constellation souhaite garder ceux qu'elle perçoit comme ayant de la valeur !

Q : Alors, peut-être faut-il qu'Ark parle de ce poste au président ? Est-il possible d'avoir un contrat ET un poste ? Un poste contractuel. Pourquoi est-ce que George dit qu'ils ne peuvent pas le licencier ? S'il était aussi facile de renvoyer quelqu'un comme il le prétend, pourquoi n'a-t-il pas été licencié avec toute cette animosité ? (A) Il a probablement été nommé d’une manière ou d’une autre par les militaires lorsque Constellation a été créée. (L) Je ne pense pas que ce soit une excuse valable. C'est ce qu'il t'a dit ? (A) Non, c'est ce que j'imagine. Comment aurait-il pu obtenir ce poste de vice-président, sinon ? Il a forcément été nommé par quelqu'un.

R : Les manipulateurs manipulent... c'est leur métier.

Q : (A) Maintenant, il semble que si je travaille POUR Constellation, et que je suis embauché, alors il est certain que je n'aurai JAMAIS de temps pour autre chose. (L) Peut-être que tu devrais parler de ces préoccupations avec le type et t’en servir pour justifier ta réticence à postuler pour le poste...

R : Ceux qui ont une réelle valeur peuvent « fixer leur prix ».

Q : Je pense que tu devrais t'entretenir avec ce type. Tu n'as pas à dire que quelqu'un t'a conseillé, mais tu peux dire que si tu es « employé à plein temps » tu n'auras pas de temps pour tes recherches personnelles, que tu souhaites les poursuivre tout en restant capable d'atteindre tes objectifs financiers, et que tu l'envisages toujours car, de ce que tu as compris, il n'y aura de l'argent que jusqu'en décembre ; que tu aimerais savoir quel serait ton statut, si un poste t'était offert, et si tu l'acceptais ? Quels seraient ton statut et tes perspectives en termes de disponibilité et d'obligation à être SUR PLACE etc.. Ne te dévalorise pas. Je pense réellement que George profite de TON travail pour son propre bénéfice.

R : C'est le « modèle américain ».

Q : Je ne pense pas que tu doives prévenir George que tu vas parler au président pour obtenir un poste. (A) Pourquoi ? (F) Parce qu'alors il va manigancer... il va sortir quelque chose de son chapeau.... (A) Non... (L) Ne l’informe pas à l'avance de tes intentions. Ai-je raison ?

R : Oui.

Q : Simplement, la prochaine fois que tu y vas, demande à George si le type est là, et descend lui parler, sans laisser à George le temps d'anticiper quoi que ce soit. Ne t’arrange pas à l'avance avec George. Ai-je raison ?

R : Oui.

Q : Maintenant, nous avons promis à George que nous lui donnerions quelques conseils sur ce qu'il faut faire à propos de ce contrat militaire. Quel conseil donneriez-vous à George ? Le plus gros problème c’est que s'il devait demander un contrat militaire, il devrait le faire tout de suite afin d'être budgété l'année prochaine.

R : C'est risqué, car il y a tellement d'obstacles, tant de « monde sur le coup ».

Q : Une fois que tu auras fait cette réponse à George, que même LUI doit rester chez Constellation pour l'instant, cela t'offrira l'occasion de faire savoir clairement que tu souhaites obtenir le poste.

R : Nous allons donner un autre exemple pour compléter : d'où, oh d’où, émane la budgétisation ?

Q : (A) Probablement qu'un membre du Congrès en a la charge. (L) Et de qui ce membre du Congrès est-il l’ami ? George ou le président de la compagnie ? (A) Probablement le président, oui. (L) Donc, voilà. George serait perdant s'il essayait de s'y opposer.

Maintenant, je voudrais aborder quelque chose qui me parait plutôt bizarre. Ce type écrit « j'ai lu l'article écrit sur vous dans le St. Pete Times, et une grande partie de ce qui est publié sur votre site web. Comme vous, je vis dans la région de Tampa Bay. Je me demandais si vous auriez la gentillesse de poser une question aux C's. Je suis Wiccan. Une nuit où je voyageais dans l'astral, en étant dans un cercle, tandis que j'étais dans les profondeurs de l'espace, j'ai vu un appareil avec un grand hublot à l’endroit où se serait situé le pont. Par cet hublot, j'ai vu des êtres d'origine non terrestre. Ils avaient une peau tachetée, blanchâtre et jaunâtre, des yeux oblongs, et une arête en avant du front, leur donnant un aspect néandertalien. Il apparaissait également que ces êtres m'observaient comme s'ils pouvaient voir mon corps astral. La question que j'espère vous poserez pour moi est la suivante : ces êtres que j'ai vus faisaient-ils partie des groupes utilisant l'Onde pour voyager vers la Terre ? Et étaient-ils capables de voir mon corps astral parce qu’il s’agissait d’êtres de densité supérieure ? Je vous serais reconnaissant de bien vouloir poser cette question lors de l'une de vos prochaines séances de channeling. Si vous souhaitez me contacter, veuillez répondre à ce mail. J'hésite à fournir davantage d'informations car nous ne nous sommes jamais rencontrés. » Bon, je trouve ça assez gonflé étant donné que je suis censée fournir des informations à quelqu'un que je ne connais même pas ! Ici, il veut que je lui accorde MON temps, pourtant il hésite à me dire quoi que ce soit sur lui-même. J'hésite à lui consacrer de mon temps parce que je ne le connais pas ! Peut-être suis-je beaucoup trop susceptible. Mais, ouais, nous ne nous sommes jamais rencontrés, pourtant il a tout lu sur moi dans la presse.

R : Notre suggestion : mieux vaut ne pas trop regarder « Star Trek » avant de voyager dans l'astral !

Q : Nous avons aussi cette réplique géniale : « Êtes-vous fou ? À quel niveau d'existence vous trouvez-vous, au juste ? » Cela vient d'Emily Gotchnaur.

R : Estimez-vous que cela nécessite une réponse ?

Q : Ark s'en est déjà occupé. Mais JE SERAIS curieuse de savoir qui peut écrire une telle chose et quel est le niveau d'existence de CETTE personne. Quel genre de personne peut poser ce genre de question ?

R : Quelqu'un qui aime démolir, pas construire.

Q : Elle est bien bonne. Brad a écrit a plusieurs reprises. Il lisait la séance de l’Escadrille 19 et a dit : « Cela m'indique que, dans des conditions appropriées, la perception peut devenir une réalité. » Son hypothèse est-elle correcte ? Dans des conditions appropriées, la perception peut-elle se transformer en réalité ?

R : Essentiellement, mais c'est plus complexe, car cela implique des manifestations d'autres réalités, où les conditions ne sont pas comparables aux vôtres.

Q : Maintenant il dit : « Si cela est vrai, alors un individu pourrait manifester sa réalité si suffisamment d'énergie, de concentration ou de détermination convergeaient pour produire un résultat. » Vous venez de dire que cela met en jeu des énergies provenant d'autres réalités que la nôtre. Mais, il poursuit en disant : « Ce qui, je crois, est sous-entendu ici, c'est que la croyance dominante sera le résultat le plus fréquemment obtenu. Toutefois, si dix personnes croient voir un OVNI, mais que trois autres ne le croient pas, quel est alors le résultat dans ce cas ? Les trois qui n’y croient pas finissent-elles par voir des OVNIs parce que leur opinion que les OVNIs n'existent pas est supplantée par les dix personnes qui y croient bel et bien ? »

R : Tentative d’imposer des conceptualisations conditionnelles concernant la conscience de 3e densité.

Q : Eh bien, la question demeure : si dix personnes croient voir un OVNI, et trois ne le croient pas, EST-ce que ces trois-lĂ  voient un OVNI ?

R : Non valable du fait de la rigidité du concept.

Q : Bon, laissez-moi poursuivre : « La croyance dominante ou populaire semble supplanter la croyance moins populaire si j'interprète correctement le texte de votre exposé. Cela expliquerait certainement pourquoi la désinformation et la propagande utilisées par les groupes religieux sont si efficaces. D'après votre exposé, je ne suis pas sûr de comprendre comment cela fonctionne. Il me semble que, pour qu'un individu s'oppose à une croyance communément admise ou à un courant de pensée, et pour que cette personne manifeste sa propre réalité, ou produise un résultat souhaité, elle devrait avoir une très forte détermination, ou la capacité de canaliser sa volonté et son intention afin d'amplifier sa puissance et créer une réalité qui diffère de ce qui est la perception commune. Tout cela est assez déroutant. Si dix personnes croient que Napoléon n'est pas mort, mais toujours en vie, et que deux personnes pensent qu'il est mort, la croyance dominante qui prévaut serait que Napoléon est toujours en vie. Peut-être pourriez-vous nous en dire un peu plus là-dessus plus tard. Si tout est illusion, comme tant d'enseignements New Age le suggèrent, alors il n'y a aucune limite quant à ce que peut être la réalité. »

R : Pas de limites ? Alors pourquoi cette tentative d'imposer des limites ?

Q : Je pense que ce qui lui a échappé dans cette séance était le fait que nous parlions spécifiquement de l'incident de l’Escadrille 19 pour lequel vous aviez déjà dit que le champ EM, généré par les activités anormales du cristal atlante, avait crée une ouverture dans ce que vous avez appelé le Plan de la Pensée, et aussi longtemps que cette ouverture a persisté, ces conditions ont prévalu. Mais dans la plupart des circonstances, ce n'est pas la situation que l’on rencontre.

R : Et même le cristal EM lui-même est transitoire ; dans le continuum espace-temps, il est en mode « Expérience de Philadelphie ».

Q : L'exemple de la situation de l’Escadrille 19 décrivait une situation aberrante, quand bien même ces anomalies peuvent se produire et surviennent de manière naturelle ou artificielle, parfois planifiée et parfois aléatoire. Est-ce exact ?

R : En quelque sorte.

Q : Mais en parlant de notre réalité consensuelle. La situation, sur notre planète, par exemple, est-elle le résultat d'une réalité consensuelle ?

R : Idem dernière réponse.

Q : D'accord. En quelque sorte. Vous dites que nous possédons ces programmes, et qu'il y a ce champ de force matriciel ondulatoire autour de la planète qui maintient ces effets, ainsi que les programmes en place, pour ainsi dire, mais que certaines personnes PEUVENT échapper à ce contrôle et percevoir la réalité, mais que la majorité des gens ne le peuvent pas.

R : Oui, ou ne le font pas.

Q : Alors, si une masse critique de gens commençait à VOIR les choses, ou à échapper à la programmation, cela aurait-il pour effet de modifier la façon dont les autres vivent la réalité, ou est-ce que la réalité qu'ils ont choisi de vivre...

R : Une telle « masse critique » ne survient pas tant que le consensus n’a pas « choisi ».

Q : Donc, même si elle est maintenue en place par des manipulations de densités supérieures et une sorte de système de contrôle matriciel, la réalité dans laquelle nous vivons a été fondamentalement CHOISIE ?

R : Pas loin.

Q : Pour revenir à cette idée de changer la réalité : est-ce qu'un individu, ou un groupe d'individus, peut changer sa réalité personnelle de manière à ne plus devoir ou être obligé de participer à la réalité consensuelle ?

R : C'est réalisable.

Q : Est-ce, comme l'a dit notre correspondant, parce que ces gens ont une volonté très forte, ou ont la capacité de concentrer leur volonté et leurs intentions de manière à amplifier la puissance de la volonté, pour changer la réalité...

R : Les limites contraignent.

Q : Oui. La page Matrix du site web aborde ce point. Donc, cela revient à dire que si une personne se trouve dans CETTE réalité, c'est que pour une raison quelconque elle l'a CHOISIE, jusqu'à ce qu'elle apprenne comment ne PLUS la choisir. (A) La question est de savoir s'il est fréquent que les gens le fassent ? Oui, cela est possible, mais pouvons-nous en savoir plus ?

R : Quelques très rares individus ont la chance de posséder ce don, car cela n'est pas du domaine normal de 3e densité.

Q : Vous avez fait remarquer une fois à Ark : « Celui qui a la volonté du lion ne connaît pas le sort d'une souris ». Et puis vous avez ajouté « pour paraphraser, "je deviens Un, créateur de Mondes". » J'aimerais comprendre la portée de ces remarques ?

R : La compréhension vient de l’exploration, pas de l'explication.

Q : J'étais sûre que vous alliez dire ça ! Parlons de ce livre, Arktos. À un moment, l'auteur [Joscelyn Godwin] dit quelque chose qui reflète une remarque que vous avez faite un jour. Il écrit : « Il est fort remarquable que l’éveil semble être venu du Nord, à l’encontre du préjugé commun que la Terre s’est éveillée à mesure qu’elle se peuplait, du Sud vers le Nord. Les Scythes sont l’une des nations les plus anciennes ; les Chinois descendent d'eux. Les Atlantes eux-mêmes, qui sont plus anciens que les Égyptiens, descendent d'eux. » Vous avez dit que l'influence civilisatrice était venue du Nord et s'était diffusée vers le Sud. Bien sûr, tous les textes standards affirment que la civilisation s'est répandue du Sud vers le Nord, en commençant par la Mésopotamie. Maintenant, pour en venir...

R : D'accord, une petite minute. Penser que tout a commencé en Mésopotamie, c'est comme dire qu'un livre débute au chapitre 12.

Q : Ça, je sais ! Le problème est de trouver des artéfacts. J'ai eu beau chercher, creuser, j'ai découvert des choses ici ou là, mais mon Dieu ! Soit rien n'a survécu...

R : Les artéfacts ont une durée de vie limitée !

Q : Exactement ! Le problème est qu'ils disposent de spécimens de type humanoïde datant de 100 à 200 000 ans, voire plus, mais d'aucun spécimen d'homme moderne aussi ancien. Pourquoi cela ? Cherchent-ils aux mauvais endroits ?

R : Lorsque des spécimens survivent, c'est le simple fruit du hasard.

Q : Ils ont donc de la chance d'avoir au moins quelques spécimens. Qui sait, lorsqu'ils découvriront un très ancien spécimen d'humain moderne, ils n'y croiront pas - ils le qualifieront d'« anomalie » ! Il EXISTE des artéfacts EXTRÊMEMENT anciens qui fournissent la preuve de la présence de l'homme moderne, et cela donne lieu à des débats à n'en plus finir.

R : Oui.

Q : Ils n'en tiennent pas compte. Mais, Ă  l'Ă©poque oĂą l'homme de Neandertal vivait sur Terre, vivait-il cĂ´te Ă  cĂ´te avec l'homme moderne ?

R : Oui. Sauf que l'homme de type moderne était différent à l'époque.

Q : En quoi ?

R : ADN et fréquences psycho/électriques.

Q : Cela veut-il dire que son apparence physique était différente de celle de l'individu que nous qualifions aujourd'hui d'homme moderne ?

R : Rayonnement.

Q : Que voulez-vous dire par « rayonnement » ?

R : À toi de trouver !

Q : Oh, voilà qui est intéressant. Dans certaines légendes, les peuples du Nord avaient de la « lumière » dans les veines. Une très ancienne croyance. C'est à ça que vous faites allusion ?

R : Peut-ĂŞtre.

Q : Cette lumière était-elle liée au taux d'hémoglobine, au taux de fer dans le sang ?

R : Peut-ĂŞtre.

Q : Avaient-ils un taux de fer nettement supérieur dans le sang ?

R : C'est possible....

Q : D'accord, une partie de l'ancienne légende d'Arktos raconte que, à une époque très ancienne, la Terre était différente parce que son inclinaison axiale était verticale. Cela a contribué à l'Âge d'Or ou à l’état édénique. Est-ce réellement l'une des conditions qui prévalaient à l'Âge d'Or ?

R : Eh bien, oui, mais certaines pièces du puzzle restent à trouver.

Q : J'ai remarqué que plusieurs estimations sont données en ce qui concerne les cycles précessionnels. Apparemment, il n'y a pas vraiment de consensus sur la durée exacte de ce cycle. Je remarque que, si l'on divise 309 882 ans par 12, on tombe pile poil dans la fourchette de 12 cycles précessionnels. Est-ce pour cette raison que le zodiaque comporte 12 signes/maisons ?

R : En rapport, oui.

Q : Puisque les conjectures récentes sur le cycle précessionnel partent dans tous les sens, m'est avis que les indices laissés dans le passé visent à nous montrer que la longueur de ces 12 cycles représentent en fait un GRAND cycle. Ce serait ça, l'indice majeur.

R : Recherches nécessaires de ta part.

Q : Ce qui est intéressant dans ce facteur civilisateur nordique, c'est que l'une des principales caractéristiques de l’état d’esprit aryen est la religion dominée par le masculin... Quand la religion masculine a-t-elle « pris le pouvoir » ? Le groupe aryen a-t-il toujours eu cette tendance, cette inclination ?

R : Implique davantage que la religion. La religion est le facilitateur.

Q : Facilitateur de quoi ?

R : Habituation psycho/sociale coutumière.

Q : Coutumière pour qui ?

R : Ceux que vous appelez les Aryens.

Q : Où ont-ils acquis cette « habitude » d’une religion orientée vers le masculin ? Tous les autres groupes, sous une forme ou une autre, vouaient un culte à la déesse. Mais cette théologie dominée par le masculin était la caractéristique distinctive des peuples nordiques. Où ont-ils été pêcher cette idée ?

R : Pris sa source sur la planète-mère.

Q : Kantek ?

R : Pour ainsi dire.

Q : Est-ce cette religion dominée par le masculin qui a contribué à la destruction de Kantek ?

R : Non.

Q : D'accord, quand ils étaient sur leur planète-mère, pourquoi ont-ils développé une religion masculine, par opposition à une religion féminine, compte tenu du fait que les femmes sont la source de la vie, à certains égards ?

R : Dans votre densité, la masculinité/féminité est en essence le fruit du « hasard ». Rappelez-vous, aux niveaux supérieurs, le genre n’existe pas.

Q : Eh bien, mon problème ici, c'est que la religion masculine est essentiellement monothéiste.

R : D'après vos références.

Q : La religion masculine plus ancienne était-elle polythéiste ?

R : Tu t’égares.

Q : Les Aryens ont toujours pensé être meilleurs que tout le monde...

R : Ils étaient plus avancés que la société où ils se trouvaient .

Q : Mais pour autant que je sache, le monothéisme hébraïque vient aussi de la religion aryenne, monothéiste, à domination masculine. Il a ensuite « engendré » le Christianisme, qui a instauré le règne du bellicisme patriarcal, du genre « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens », sous lequel nous vivons depuis plus de 2000 ans. C'est l'esprit occidental, européen... il nous vient des Aryens, du Nord ; c'est la prétendue influence « civilisatrice » sous tous les aspects qu’on puisse retracer. La cohésion et la prédominance de ce type de pensée a pu civiliser, mais cette civilisation implique la domination, le meurtre, la guerre, les territoires, Hitler, et tout le tintouin . Tout cela est l’antithèse de tout ce que vous promouvez comme désirable. Pourtant, vous avez dit être en contact avec les peuples du Nord depuis des millénaires. Oui, Cassiopée est une constellation septentrionale ; elle figurait probablement dans les mythes anciens de ces peuples. En quels termes, il nous est impossible de le savoir, mais le fait est qu'ils représentent tout ce qui est SDS.

R : Mais vous aussi, alors pourquoi t'avons-nous contactée ?

Q : Bon. Je n'adhère pas aux divagations du bellicisme monothéiste, dominateur, qui oblige tout le monde à se conformer à une seule façon de penser !

R : Donc, tu penses que tous les individus s'y conformaient à l'époque, ou bien est-ce l'âme qui importe, en dernière analyse ?

Q : D'accord, de toute évidence, tous les individus sont différents, et certains ne se conformaient pas à l'époque non plus.

R : Et toi non plus.

Q : Bien reçu. J'ai juste du mal à comprendre. Si seulement vous m'en disiez un peu plus ! Qui interagissait avec les Aryens, qui leur a soufflé cette idée monothéiste, masculine, qu'ils ont cherché – et cherchent encore – à imposer à l'ensemble de l'humanité sur la planète !

R : Les interactions étaient transdensités.

Q : Laissez-moi poser une dernière question. Je suis en train de lire ce livre sur Jack l'éventreur. L'auteur prétend que le vrai Jack était un « chirurgien fou », ce que vous avez suggéré à un autre moment. Ce livre précise aussi que les meurtres ont été motivés par des considérations politiques. Les meurtres visaient, soi-disant, à dissimuler le meurtre d'une personne en particulier. On dit même que les francs-maçons étaient impliqués, et que les meurtres réels étaient des déclarations maçonniques symboliques. Y a-t-il quelques vérités dans cette théorie ?

R : Peut-ĂŞtre un peu.

Q : Le tueur, comme le suggère l'auteur, était le Dr William Gull, médecin de la reine Victoria. Maintenant, cette théorie est si proche de ce que vous avez suggéré que j'ai été quelque peu stupéfaite de lire ce livre. C’est réfuté par des personnes qui disent, qu’à l’époque des meurtres de l’Éventreur, le Dr. Gull a eu une attaque et, par conséquent, était physiquement dans l'incapacité d'accomplir les meurtres, alors il a dû avoir un assistant. Juste après, les meurtres se sont interrompus, il a cessé sa pratique médicale, déclarant qu'il ne se « sentait pas lui-même ». Il serait mort, mais certains disent qu'en réalité il a été enfermé dans un asile et que de fausses funérailles ont eu lieu. Le type qui a écrit le livre a vraiment trouvé des preuves de dissimulation, mais je ne saurais dire si c’est bien ÇA ou non qui a été dissimulé. C'EST une histoire fascinante. Quand le Dr. Gull a eu cette attaque, et les supposées crises d'épilepsie qui ont suivi, était-il, en fait, possédé ? Est-ce même lui ? Le Dr William Gull était-il l’Éventreur ?

R : La théorie est proche mais les détails sont inexacts.

Q : Pouvez-vous satisfaire ma curiosité ?

R : Pas vraiment, pas ce soir.

Q : Mais, je veux SAVOIR ! Le Dr Gull était-il l’Éventreur ?

R : Quel « culot ». Bonne Nuit !

Fin de la SĂ©ance
 
Top Bottom