📚 SĂ©ance du 21 mars 2020

Gandalf

SuperModerator
Moderator
FOTCM Member
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 21 March 2020

Merci aux membres de l’équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

Date de la séance : 21 mars 2020

Laura, Andromeda, et Artemis Ă  la planchette

Pierre, Joe, Chu, Ark, PoB, Scottie, Gaby, Niall, The Lunar Module, Noko the Wonderdog, Princess Leia, Pikabu zee Cat

Q : (L) Aujourd’hui, nous sommes le 21 mars 2020.

(Andromeda) 3-2-1 !

(L) [ÉnumĂ©ration des personnes prĂ©sentes] TrĂšs bien, je suppose qu’on va se mettre au travail. On a un tas de choses Ă  aborder.

R : Bonjour. Epikniaea de Cassiopaea ici.

Q : (L) Bien, comme vous le savez, la situation sur la planĂšte nous intĂ©resse fortement. Vous nous avez un laissĂ© dans l’expectative la derniĂšre fois. Les gens ont besoin de rĂ©ponses ! Alors, quelles questions...

(Joe) Lors de la derniĂšre sĂ©ance, ils ont dit que bientĂŽt les choses allaient devenir trĂšs chaotiques et Ă©tranges, et que ça donnerait des frissons Ă  beaucoup de monde. Parlaient-ils de la situation dans laquelle nous nous trouvons actuellement ?

R : En partie. Il y a des frissons de différentes sortes.

Q : (L) Donc, il peut y avoir des frissons dus Ă  la maladie, et d’autres causĂ©s par la panique ! AAAAH ! Ensuite ?

(Joe) Alors, ce ne sont pas des frissons de type non physique. Ce sont des frissons dus Ă  la maladie.

(L) Eh bien, je suppose qu’on peut parfois avoir les deux en mĂȘme temps.

(Chu) Cela pourrait aussi ĂȘtre la planĂšte qui frissonne.

(L) Ouaip. Une ùre glaciaire. Et que se passe-t-il si la planùte se met à frissonner et trembler ?

(Niall) Et Ă  Ă©ternuer.

R : C’est possible.

Q : (Joe) Y a-t-il du vrai dans l’affirmation que les mesures imposĂ©es aux nations occidentales visent Ă  empĂȘcher la contamination gĂ©nĂ©rale, ou Ă  Ă©viter de contaminer les personnes fragiles ou ĂągĂ©es ainsi que le dit le discours officiel ? Ils parlent d’« aplanir la courbe ».

R : Non.

Q : (Pierre) Alors quel est le plan d’action


(Joe) Bon, alors quelle raison est donnĂ©e aux dirigeants des nations occidentales pour leur faire accepter de boucler la majeure partie de leur pays ?

R : Il y a plusieurs complexes de plans d’action en jeu, tout comme en conflit.

Q : (L) Bien
 nous avons des questions des membres du forum et peut-ĂȘtre que si je les passe en revue, cela dĂ©mĂȘlera les choses. À moins que vous n’ayez quelque chose de vraiment prĂ©cis Ă  demander ?

(Pierre) Je voulais poursuivre sur les « plusieurs facteurs complexes en jeu ». Ça m’a fait penser que deux facteurs ont Ă©tĂ© mentionnĂ©s plusieurs fois : le facteur Ă©conomique, et au niveau politique, un moyen pour augmenter le pouvoir des autoritĂ©s.

(L) D’accord. L’un de ces facteurs considĂ©rĂ©s Ă©tait-il que ça constituait une bonne opportunitĂ© pour remettre les compteurs Ă  zĂ©ro en Ă©conomie ?

R : Oui.

Q : (L) Ils pensent qu’ils vont remettre les compteurs Ă  zĂ©ro Ă©conomiquement parlant, et tout rĂ©tablir quand ils le dĂ©cideront ?

R : Oui. Douces illusions.

Q : (L) Un autre facteur est-il de renforcer leur puissance pour pouvoir verrouiller, imposer des restrictions, contrîler la population ? Est-ce un autre aspect ?

R : Oui, mais cela aussi se retournera contre eux à cause de l’exposition.

Q : (Pierre) Au sujet des marchĂ©s financiers ou de la rĂ©initialisation : ils parlent de « douces illusions ». Alors l’idĂ©e est de faire Ă©clater la bulle maintenant, puis de redĂ©velopper les marchĂ©s, et de faire un tas de profit Ă  la baisse ou Ă  la hausse — dans les deux sens. Est-ce une allusion Ă  la sĂ©ance prĂ©cĂ©dente oĂč il a Ă©tĂ© dit que le prochain krach serait orchestrĂ© au dĂ©part, mais qu’ensuite un facteur inattendu entrerait en jeu et que la spirale infernale deviendrait incontrĂŽlable ?

R : Possible, mais le facteur exposition entrera aussi en jeu.

Q : (L) D’accord, nous avons de nombreuses pages de questions ici. Je vais essayer d’en aborder quelques-unes. Cette personne dit : « Je pense qu’il serait important d’obtenir la confirmation (ou la rĂ©futation) des C’s quant au fait que la consommation excessive de vitamine A (Ă  cause des aliments riches en rĂ©tinol et en bĂȘtacarotĂšnes) a un effet nĂ©gatif sur la santĂ© d’un grand nombre de gens et les rend susceptibles de tomber malades du coronavirus. » Ce que cette personne demande, est-ce un des aspects ?

R : La surconsommation de vitamine A se dĂ©tecte aisĂ©ment par la couleur jaune, se corrige facilement, et n’est pas un facteur significatif.

Q : (L) D’accord. Passons Ă  autre chose. Question suivante : « Toutes ces situations/rĂ©actions/mesures dans tant de pays ont-elles Ă©tĂ© planifiĂ©es ? ». Autrement dit, je pense qu’il s’agit de savoir si c’était prĂ©vu Ă  l’avance.

R : Non, mais des plans similaires ont Ă©tĂ© activĂ©s pour profiter de l’occasion.

Q : (Joe) Était-ce au niveau de l’Organisation Mondiale pour la Santé ? Ou
 quel organisme a Ă©tĂ© impliquĂ© dans la mise en place de ces plans ?

R : Consortium secret dont l’OMS n’est qu’un outil.

Q : (L) D’accord. Une autre personne demande : « OĂč se trouve l’endroit le plus sĂ»r pour nous durant la tourmente en cours et Ă  venir ? »

R : Tout endroit est sĂ»r pour celui qui possĂšde de solides connaissances. Avez-vous l’énergie et les ressources pour changer ?

Q : (L) Et j’imagine que ça revient Ă  dire que si l’on a la connaissance et qu’on vit dans un environnement trĂšs stressant, on peut ĂȘtre en sĂ©curitĂ© mais ça demande aussi beaucoup d’énergie. Si l’on veut diminuer son stress et la dĂ©pense d’énergie, ou si l’on a BESOIN de les diminuer, alors on devrait effectuer des changements ?

R : Oui.

Q : (L) D’accord, donc


(Joe) L’effet le plus Ă©vident de ces mesures qu’ils mettent en place, c’est au fond une sorte de verrouillage pseudo-totalitaire. Peut-on supposer que c’était l’un des plans d’action : d’imposer aux gens ces confinements ?

R : Oui, le contrĂŽle total. Mais ça n’était pas nĂ©cessairement envisagĂ© comme un confinement de ce type.

Q : (Joe) Ça a un peu dĂ©passĂ© leur


(L) Qu’est-ce qui a changĂ© leur


(Andromeda) Approche ?

(Joe) « Mais ça n’était pas nĂ©cessairement envisagĂ© comme un confinement de ce type. »

(Pierre) Comment Ă©tait-ce envisagĂ© Ă  l’origine ?

R : Le contrĂŽle. Mais un facteur spĂ©cial est entrĂ© dans la partie. Nous sommes au courant de vos discussions et questions prĂ©cĂ©dentes, peut-ĂȘtre pouvons-nous donc expliquer.

Q : (L) Je sens que la rĂ©ponse va ĂȘtre longue
 OK, laissez-moi allumer une cigarette avant de commencer.

(Scottie) Faites des Ă©tirements pour les bras. On a besoin de bouteilles d’eau pour vous asperger toutes les trois.

(L) Il nous faut des entraüneurs pour nous mettre des serviettes et nous asperger d’eau. [Rires]

(Scottie) RĂ©glez vos siĂšges, changez les pneus, et puis
 VROUM !

(L) TrĂšs bien, allons-y. Nous sommes prĂȘtes !

R : Le virus n’est pas d’abord apparu en Chine. Des expĂ©riences Ă©taient rĂ©alisĂ©es Ă  Fort Detrick afin de crĂ©er un vaccin qui rendrait les humains plus contrĂŽlables. Ce vaccin a eu des effets inattendus et a, dans certains cas, eu des effets opposĂ©s Ă  ce qui Ă©tait voulu. La souche s’est Ă©chappĂ©e dans une population et a ensuite mutĂ©. Elle a effectivement Ă©tĂ© transportĂ©e en Chine par des soldats Ă©tasuniens. La Chine a vite su le type et l’origine et a lancĂ© une campagne massive pour contrĂŽler la situation. Les pouvoirs occidentaux ont considĂ©rĂ© qu’il s’agissait d’un bon modĂšle Ă  suivre avec des facteurs additionnels complĂ©mentaires. Entre-temps, d’autres mutations se sont produites, certaines organisĂ©es par des forces SDA grĂące Ă  l’implantation du virus chez certaines personnes dont la force spirituelle a pu diriger la progression. À ce stade, il y a deux souches principales. L’élite doit arrĂȘter la propagation de celle qu’elle a « crĂ©Ă©e ».

[La rĂ©ponse ci-dessous a pris 12 minutes et 38 secondes, avec deux courtes pauses pour reposer les bras !]

Q : (L) Donc, ils doivent arrĂȘter ce qu’ils ont crĂ©Ă© car dans certains cas, ça fait l’opposĂ© de ce qu’ils voulaient ?

R : Oui, et c’est lĂ  le facteur intĂ©ressant : le virus peut modifier l’ADN et rendre les individus plus sensibles aux informations cosmiques de type SDA. Il peut aussi amĂ©liorer et activer des codons de nature bĂ©nĂ©fique rĂ©primĂ©s depuis longtemps. Vous pouvez alors voir pourquoi ils sont prĂȘts Ă  tout pour arrĂȘter la propagation.

Q : (L) S’ils sont prĂȘts Ă  tout pour arrĂȘter la propagation, ils ne testent personne ! Ils supposent que tout le monde est contaminé  Bon, j’imagine que c’est pour ça qu’ils confinent tout le monde. C’est pour ça qu’il y a un confinement.

(Andromeda) Ils ne veulent vraiment pas que les gens le propagent. Ils ont vraiment la trouille.

(L) Et ce n’est pas parce que des gens pourraient mourir. Il y a loin d’avoir autant de morts que pour la grippe saisonniĂšre. Ils ont manipulĂ© le systĂšme afin que les urgences et les unitĂ©s de soins intensifs soient remplies de patients apparemment atteints du CV, mais ça peut ne pas ĂȘtre le cas.

(Pierre) Et le confinement et la quarantaine sont des mĂ©thodes trĂšs efficaces pour contenir des Ă©pidĂ©mies — regardez la peste noire.

(Joe) S’ils disent Ă  tout le monde que c’est mortel et imposent le confinement, c’est pour arrĂȘter la propagation du virus car il a des effets positifs. Et ils y adjoignent d’autres plans d’action, comme l’effondrement financier, le contrĂŽle de l’argent, etc.

(Gaby) Mais ça veut dire que le virus circule depuis dĂ©jĂ  un moment


(Andromeda) Depuis combien de temps circule-t-il ?

R : Plus de deux ans.

Q : (L) Mais il lui a fallu du temps pour muter et faire d’autres choses.

(Pierre) Certains de nous ont-ils eu le virus ici ?

R : Quasiment tous !

Q : (L) Quelqu’un ne l’a-t-il PAS eu ?

(Artemis) Vous vous souvenez l’annĂ©e derniĂšre quand on avait tous de la fiĂšvre et des douleurs ?

(L) Est cela qui est arrivĂ© quand Ark est tombĂ© malade en novembre ?

R : Oui.

Q : (Artemis) Donc, c’était l’annĂ©e derniĂšre quand on Ă©tait tous malades, je suppose.

(Andromeda) Fin octobre, début novembre.

(L) Qui ne l’a pas eu ?

(Artemis) Je l’ai eu. J’ai l’énergie cosmique, merci ! [Rires]

(Niall) Je ne sais pas si je l’ai eu.

(L) Bon, il faut se rappeler que c’est trĂšs bĂ©nin pour beaucoup de monde.

(Gaby) J’ai Ă©tĂ© malade, mais je ne sais pas si c’était ça.

R : Tout le monde ne le remarquera pas.

Q : (Artemis) Comment ça se fait que certains ne le remarquent pas ?

(L) Parce que c’est trĂšs bĂ©nin.

(Joe) Ils ont dit quasiment tous. Donc au moins une personne ne l’a pas eu, selon les C’s. Mais quelle souche Ă©tait-ce, la bonne ou la mauvaise ? [Rires]

R : Vous ne pouvez pas les catégoriser de cette façon.

Q : (L) SuggĂ©rez-vous que selon l’individu, une souche pourrait avoir le mĂȘme effet que l’autre souche sur un autre individu ?

R : Oui.

Q : (Pierre) Avons-nous induit des mutations positives dans le virus ?

(L) Tu sais ce qu’ils vont dire


R : Vous verrez bien !

Q : (Scottie) Si tous ceux qui ont le virus finissent par avoir des cheveux blancs comme Ark, alors on sera fixé ! [Rires]

(Artemis) Les animaux peuvent-ils ĂȘtre touchĂ©s ?

R : Oui.

Q : (Andromeda) C’est ça que Noko a ?

R : Non.

Q : (Andromeda) Qu’est-ce que Noko a ?

R : Inflammation due aux moisissures.

Q : (Andromeda) Une allergie. Pauvre petite chose !

(L) OK, relisez-moi la derniÚre partie de la longue réponse. (Relecture de la réponse précédente)

(L) Bien, je sais ce que je vais demander. Pourquoi est-ce aussi mortel pour les personnes ĂągĂ©es ? Je veux dire, Ark a failli y rester. Mes poumons ne sont pas encore complĂštement dĂ©gagĂ©s. Alors pourquoi est-ce aussi mortel pour les plus ĂągĂ©s ?

R : Pour ceux qui choisissent de partir, ce n’est pas si « mortel ».

Q : (L) Donc, vous dites que c’est un facilitateur pour des groupes de personnes qui veulent actuellement quitter la planĂšte ? « Mortel », c’est pour ceux qui sont spectateurs ?

R : Oui.

Q : (Joe) Est-ce qu’ils gonflent les chiffres ?

R : Oui, beaucoup !

Q : (L) Ils gonflent les chiffres de ceux qui en meurent, mais pas nĂ©cessairement des gens qui l’ont. Est-ce qu’ils gonflent les chiffres de ceux qu’ils l’ONT ?

R : Non.

Q : (L) Mais ils gonflent les chiffres de ceux qui en meurent ?

R : Oui.

Q : (Chu) Mais ils ne savent pas vraiment combien de gens l’ont.

R : Exactement !

Q : (L) OK, donc ils estiment le nombre des personnes atteintes, mais peut-ĂȘtre qu’il y en a plus que ce qu’ils soupçonnent car c’est trĂšs bĂ©nin chez certains
 Bon, oĂč sont nos questions ?

(Joe) J’ai une question Ă  propos du vaccin crĂ©Ă© Ă  Fort Detrick. Comment bricole-t-on ou crĂ©e-t-on un vaccin qui rendrait les humains plus contrĂŽlables ? Est-ce par le virus ou par ce qu’il y a dans le vaccin, comme des adjuvants ?

(L) Ça pourrait ĂȘtre les deux, mais je pense qu’ils savent quels traits de caractĂšre sont liĂ©s Ă  quels facteurs ADN.

(Joe) Ils ont assez de dĂ©tails pour savoir qu’un virus peut modifier l’ADN ? Ils savent ça ?

R : Bien entendu !

Q : (Joe) D’une façon qui rendrait les gens plus facilement contrĂŽlables ? C’est assez gĂ©nial


(L) Ils se servent de virus pour entrer dans une cellule et remplacer des segments trĂšs prĂ©cis d’ADN pour guĂ©rir des maladies. Ils peuvent


(Joe) Mais en termes trĂšs gĂ©nĂ©raux : on veut rendre les gens plus contrĂŽlables. Comment va-t-on faire ça avec un virus ?

(L) Eh bien, s’il y a certains groupes de gĂšnes qui rendent les gens moins contrĂŽlables, ils utilisent le virus pour les Ă©liminer. Il y a des traits de caractĂšre qui font que les gens sont ouverts aux expĂ©riences. Lis ton analyse de 23andme. Tu es ouvert aux expĂ©riences, tu es crĂ©atif, tu ne suis pas la foule, ou tu aimes le cafĂ©. Ils savent tout ça.

(Artemis) Et ce n’est que ce qu’ils rendent public. Ils en savent probablement BEAUCOUP plus.

(Pierre) Une question Ă  propos de l’ADN : la Chute et l’état SDA antĂ©rieur, la chair, les segments d’ADN brĂ»lĂ©s. Parle-t-on d’une rĂ©activation des segments d’ADN...

(L)
 que l’on a perdus lors de la Chute ?

R : Certains !

Q : (L) Bien, laissez-moi jeter un Ɠil aux questions


« Cette hystĂ©rie collective nous montre que le contact avec la mort transforme un groupe de gens en petits Nazis du haut de leur mirador, prĂȘts Ă  dĂ©noncer leur voisin Ă  la moindre incartade. Il y a donc une double pression. La peur du virus et la peur des autres.

La question pour les C’s serait de savoir si la promotion de la solution vaccinale avancĂ©e est destinĂ©e Ă  empĂȘcher que certains signaux puissent activer certains gĂšnes. Car cela risquerait d’élargir les perceptions, et donc d’élever la conscience. »

(L) Et c’est exactement ce qu’ils prĂ©voyaient, ou un truc apparentĂ©, mais on apprend maintenant que ça s’est retournĂ© contre eux. Donc, la question est : ils travaillent rapidement sur un nouveau vaccin censĂ© neutraliser la bourde qu’ils ont commise. Et ils veulent imposer ce nouveau vaccin Ă  tout le monde ?

R : Oui.

Q : (Artemis) Laissez-moi deviner. Ça aussi, ça va se retourner contre eux ?

R : Probablement. Orgueil dĂ©mesuré !

Q : [Rires] (L) NĂ©anmoins, la question a Ă©tĂ© posĂ©e : si les gens sont obligĂ©s de se faire vacciner, et ça ne semble pas ĂȘtre une bonne idĂ©e — car Ă©videmment, s’ils reçoivent un vaccin que les Pouvoirs en place veulent vraiment propager, un vaccin qu’ils ont testĂ© et qui fait ce qu’ils veulent, c’est sĂ»r qu’on ne veut pas du vaccin qu’ils nous imposent — y a-t-il des moyens de contrecarrer ça ? Il va y avoir des situations oĂč les gens ne pourront pas refuser le vaccin.

R : Oui. Vous avez effectuĂ© les recherches !

Q : (L) Quelles recherches avons-nous faites sur la guĂ©rison de l’ADN ? Hum
 La mĂ©latonine guĂ©rit l’ADN.

(Niall) Les changements alimentaires.

(L) Avoir une alimentation appropriĂ©e si l’on doit se faire vacciner sera bĂ©nĂ©fique, et c’est peut-ĂȘtre pour ce type de situations qu’on est depuis si longtemps autant motivĂ©s pour faire des recherches et des expĂ©riences sur la santĂ©. C’était une prĂ©paration et on ne le savait mĂȘme pas.

(Artemis) L’état de cĂ©tose nous guĂ©rit.

(Gaby) La vitamine C.

(Niall) La détoxification.

(L) La dĂ©tox avec de la NAC et d’autres choses


(Andromeda) Le sauna Ă  infrarouges.

(Chu) L’apport constant en connaissances.

(L) Et mĂȘme la volontĂ©. Et ils viennent de mentionner que certaines personnes fortes spirituellement avaient pu modifier le virus de maniĂšre positive grĂące Ă  leurs forces intĂ©rieures. J’imagine qu’avoir une force intĂ©rieure, ou une puissance spirituelle intĂ©rieure serait tout Ă  fait bĂ©nĂ©fique. Sommes-nous sur la bonne voie ?

R : Oui oui oui !

Q : (L) D’accord.

[Petit entracte — tout le monde va dans le hall pour manger un morceau (en conservant une distance de sĂ©curitĂ© d’1,50 m les uns par rapport aux autres).]

Q : (L) Bien, j’ai rĂ©flĂ©chi. Est-il possible que ce virus puisse contaminer une personne et la rendre pire, en faire quelqu’un de mĂ©chant ?

R : Oui.

Q : (L) Comment ça se fait ?

R : Cela dépend de la constitution interne.

Q : (L) Donc, ce qui se produit aprĂšs avoir eu le virus dĂ©pend vraiment de ce qu’est la personne Ă  l’intĂ©rieur. C’est ça ?

R : Oui.

Q : (L) Ainsi, le virus peut amĂ©liorer la connexion avec les Informations Cosmiques, mais l’issue dĂ©pend de qui on est. Ça me rappelle la rĂ©ponse qui avait Ă©tĂ© donnĂ©e il y a longtemps : « ce n’est pas oĂč vous ĂȘtes, mais qui vous ĂȘtes et ce que vous voyez ». Je suppose que ce truc va amĂ©liorer la « vision » pour certaines personnes ? Question suivante de notre liste :

« Au stade ultime oĂč nous nous trouvons actuellement, devrions-nous nous rebeller contre ce avec quoi nous ne sommes pas d’accord, en nous mettant en pĂ©ril, nous ainsi que le bien-ĂȘtre de ceux que nous aimons, ou cesser de nous battre pour ce monde et nous concentrer uniquement sur cette « lumiĂšre intĂ©rieure » ? Autrement dit, cela rime-t-il Ă  quelque chose de risquer
 (mettez ici tous les trucs horribles auxquels vous pouvez penser) au nom de la rĂ©bellion dans un monde qui est de toute façon fini ? Ou devrions-nous plutĂŽt nous syntoniser et maintenir la frĂ©quence d’un balancier qui illumine notre lumiĂšre, en faisant des choix moins douloureux dans ce dernier drame de notre monde ? »

R : La seconde option est la meilleure. Mais on peut continuer à partager la vérité avec prudence.

Q : (L) Donc, dans une certaine mesure, s’installer confortablement et profiter du spectacle est la bonne façon de rĂ©agir. Personne n’a besoin de sortir pour faire de soi une cible. Autre question :

« Vont-ils faire sortir tous ces soldats de leurs entrepĂŽts souterrains, dans toutes les rĂ©gions, puisqu’ils n’arriveront pas du ciel mais de sous nos pieds ? »

Ça vient d’une ancienne sĂ©ance oĂč ils parlaient des bases souterraines, etc.

R : C’est pour la quatriĂšme densitĂ©, en supposant qu’ils survivent !

Q : (L) Autrement dit, il est possible que tous ces soldats qu’ils ont crĂ©Ă©s et gardĂ©s en rĂ©serve soient aussi anĂ©antis ?

R : Oui.

Q : (L) Par le virus ?

R : Certains.

Q : (L) Les changements planĂ©taires ?

R : Certains.

Q : (Pierre) Un impact comĂ©taire ?

(L) Eh bien, ça va avec les changements planétaires.

R : Certains.

Q : (L) Question suivante :

« Est-ce qu’un vrai virus circule, qui rend les gens fous et leur fait croire que c’est un virus respiratoire ? Ou, une sorte de toute nouvelle technologie spĂ©ciale Ă  faisceau a-t-elle Ă©tĂ© utilisĂ©e ces 10 derniers jours (ou quelque chose de trĂšs brillant et spĂ©cial qu’ils ne sortent que pour les Ă©vĂ©nements de type 11 septembre) ? »

(L) Autrement dit, on aimerait savoir pour le bombardement par des faisceaux


R : À la fois bombardement et infiltration de la 4D.

Q : (L) [Passant en revue la liste de questions] Bon, cette question a déjà reçu une réponse. Suivante :

« Est-il probable que ce ne soit qu’une supercherie avant de revenir au « bon vieux temps » pour un peu plus longtemps, ou cela marque-t-il le dĂ©but de l’accĂ©lĂ©ration de la descente infernale vers la famine, la guerre, la vraie peste, et peut-ĂȘtre une Ăšre glaciaire ?

R : Certaines de ces possibilités excitantes pourraient entrer en jeu.

Q : (L) TrĂšs rĂ©jouissant ! OK, voici une question :

« Quelque chose attise ma curiositĂ© — ayant lu tellement d’articles de presse rĂ©cemment — qu’est-ce qui a Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ© lors de ces rĂ©unions Ă  huis clos du gouvernement qui semble avoir autant terrifiĂ© ces officiels ? Ou est-ce un petit numĂ©ro ? Une rĂ©fĂ©rence, c’est une observation que Trump avait l’air d’avoir pleurĂ© avant un discours public, tandis que des assistants Ă  l’arriĂšre avaient l’air terrifiĂ©s. Une autre rĂ©fĂ©rence concerne Boris Johnson qui a dĂ©clarĂ© que tout ça n’était « pas grave » avant une rĂ©union, puis a totalement fait volte-face et dit en suant que c’était catastrophique. »

R : Se passe d’explication. Voir les rĂ©ponses prĂ©cĂ©dentes.

Q : (L) Et je suppose que Trump Ă©tait contrariĂ© car je pense que c’est un type sincĂšre mĂȘme si c’est un faux dur, et


(Joe) Ça signifie qu’on leur a dit ?

(L) Probablement qu’ils ont eu une rĂ©union et qu’on leur a dit que le virus s’était Ă©chappĂ©, qu’il allait faire des choses qui allaient provoquer plein de problĂšmes s’ils n’agissaient pas maintenant.

(Joe) C’est ce qu’on leur a dit ?

(L) Est-ce qu’on leur a dit cela ?

R : Oui.

Q : (Pierre) On ne leur a pas dit que c’était mortel. On leur a dit que ça provoquerait un chaos social. Pour garder leur position, ils ont dĂ©crĂ©tĂ© l’état d’urgence.

(L) Ouaip.

R : Oui.

Q : (Joe) Ça contredit ce que Laura vient de dire. Tu viens juste de dire que Trump est un bon gars et tout ça. Et en gros, ils disent qu’on a dit Ă  Trump et Boris Johnson ce que fait le consortium ? Ça ne paraĂźt pas trĂšs logique. Ils ont Ă©tĂ© amenĂ©s à


(L) Ça a probablement contrariĂ© Trump parce que c’est un gars plutĂŽt dĂ©cent. Ça a probablement effrayĂ© Boris Johnson parce que c’est un psychopathe. Trump n’a pas d’autres choix que de jouer le jeu et d’essayer de se montrer plus malin.

(Joe) Je pensais qu’il y aurait une compartimentation de l’information.

(L) Eh bien, je suppose qu’ils leur ont dit
 Ils leur ont dit QUELQUE CHOSE.

(Joe) Oui, exactement. Mais je me demande quoi exactement.

(L) Ils ont dĂ» leur dire que ce virus s’était Ă©chappĂ©, que c’était horrible, et que quelque chose de vraiment terrible allait se passer. Ils ne leur ont peut-ĂȘtre pas dit


(Pierre) Au niveau de Johnson et Trump, leur a-t-on dit que c’était un dangereux virus qui tuait les gens, ou que ça allait changer l’attitude des gens et provoquer le chaos social ?

(L) Eh bien, je ne vois pas comment ils auraient pu leur dire que c’est un virus mortel qui va tuer tout le monde, car toutes ces Ă©lites sont capables de lire des statistiques. Ils ne feraient pas ce qu’ils font s’ils n’étaient pas suffisamment intelligents pour le faire et constater que ce n’est clairement pas vrai.

(Joe) Je ne sais pas


(L) Je veux dire, Trump a commencĂ© par dire que c’était une pandĂ©mie de canular. Et ensuite il a embarquĂ© dans la combine.

(Joe) Peut-ĂȘtre que c’était du genre : « ça va empirer ». Ça lui ferait accepter le discours du c’est franchement mĂ©chant et on veut protĂ©ger la population. Ça semble plus probable que de leur dire qu’ils l’ont crĂ©Ă© pour contrĂŽler les gens mais que c’est parti en vrille.

(L) Ils ont pu lui dire que ça avait Ă©tĂ© conçu gĂ©nĂ©tiquement par les Chinois. N’importe quel scĂ©nario, mais ils leur ont dit quelque chose.

(Joe) Oui, un certain scĂ©nario. Mais ce qu’ils leur ont dit est important.

(Pierre) En mĂȘme temps, on voit l’amplitude de l’état d’urgence. Ça suggĂšre que les politiciens sont extrĂȘmement motivĂ©s, ce qui suggĂšre que la menace pour eux, c’est qu’ils perdent leur position. La plupart n’en ont rien Ă  faire


(L) Vous vous souvenez de ce que Ɓobaczewski a Ă©crit sur la peur qu’éprouvent les psychopathes de perdre leur position, parce qu’ils sont incapables de travailler et de trouver un emploi ou de faire autre chose que ce qu’ils font ? Ils sont TERRIFIÉS de cela. Pour eux, c’est un problĂšme existentiel.

(Pierre) C’est pire que la mort pour eux.

(Joe) Mais ce n’est pas Trump, n’est-ce pas ?

(Andromeda) Ou Poutine. Mais il a été trÚs léger sur cette question. Pas du tout extrémiste.

(L) Et Trump essaye de fourguer une thĂ©rapie qui marchera et se fait beaucoup critiquer pour ça. Bon, beaucoup des questions de notre liste sont un peu devenues sans objet aprĂšs l’explication des C’s
 En voici une :

« Devrions-nous passivement accepter la puce et attendre la fin du NOM/invasion 4D SDS jusqu’à ce qu’ils se fassent hara-kiri ? »

R : Évitez si possible. Et plein de rebondissements à venir !

Q : (L) Donc, si on se retrouve en situation de devoir l’accepter, on s’y soumet tout en faisant tout notre possible pour la neutraliser en douce, comme pour le vaccin. Humm
 En voici une autre :

« Que devrait-on faire avec son argent en ces « derniers jours » ?

(L) Je peux rĂ©pondre Ă  ça : ce que nous avons toujours dit que vous devriez faire. Assurez-vous d’avoir des rĂ©serves et des stocks. Si vous pouvez rejoindre une communautĂ©, rejoignez une communautĂ©. Si vous ne le pouvez pas, vous savez
 Restez bien calĂ©s oĂč vous ĂȘtes. Bon, question suivante :

« L’activation flagrante soudaine de tous ces suiveurs autoritaristes est-elle la principale offensive de l’invasion alien, ou cela va-t-il devenir encore plus bizarre ? »

R : Plus bizarre !

Q : (L) Et je suppose qu’on devrait se souvenir ce qu’ils ont dĂ©jĂ  dit : FrĂ©quence de RĂ©sonance Vibratoire. Certaines de ces personnes sont prĂ©parĂ©es Ă  ĂȘtre tĂ©lĂ©chargĂ©es par des entitĂ©s SDS de la 4D. Bien


(Pierre) Nous avons ici un indice d’une scission de rĂ©alitĂ©s. Quand on voit que le virus rend les mĂ©chants encore pires, et les gentils meilleurs.

(L) Oui.

(Joe) Combien de temps ce confinement va-t-il probablement durer ?

R : 2 mois Ă  certains endroits. Plus ou moins longtemps ailleurs.

Q : (Niall) C’est long


(L) Question suivante : « Y a-t-il rĂ©ellement une guerre entre certains cercles de pouvoir/lobbies ? »

R : Oui.

Q : (L) Il dit : « Je pose cette question car, par exemple, ce n’est pas normal que Bloomberg ait commencĂ© Ă  minimiser la peur avec leur rĂ©cent article, ou l’attaque de l’ancienne Ministre de la santĂ© française contre le gouvernement français. »

R : Tout le monde n’est pas dans le vrai.

Q : (L) Certains en savent plus que d’autres. Le fait est qu’ils vont dĂ©couvrir qu’ils vont devoir rĂ©vĂ©ler de plus en plus de choses Ă  de plus en plus de monde pour les faire obĂ©ir, ce qui signifie de plus en plus de possibilitĂ©s de fuites. Plus il y a de gens au courant, plus il y a des risques de fuites. Si Bloomberg minimisait, ils vont devoir aller leur parler. Bon, je pense que le reste des questions est sans objet, et je commence Ă  fatiguer. Qu’avez-vous Ă  demander ? Autre chose ?

(Ark) Je me suis rĂ©cemment intĂ©ressĂ© Ă  la machine de biofeedback censĂ©e surveiller vos ondes cĂ©rĂ©brales et vous apprendre Ă  atteindre l’état alpha ou delta. Je remarque que ces machines qui Ă©taient largement disponibles il y a 40 ans ont disparu du marchĂ©. Sont-elles tellement bĂ©nĂ©fiques qu’on les a supprimĂ©es ?

R : Oui.

Q : (Ark) Devrions-nous nous en procurer une ?

R : Oui.

Q : (Joe) OĂč les trouve-t-on ?

(L) Il va falloir en trouver une.

(Ark) Impossible Ă  trouver. Mais je suis sĂ»re qu’elles doivent exister mais elles sont secrĂštes. Je veux dire, c’est stupide ! Maintenant ils vendent des Ă©couteurs censĂ©s surveiller les ondes cĂ©rĂ©brales qui communiquent par Bluetooth avec les smartphones !

(L) Ça me rappelle que plusieurs personnes ont parlĂ© de bouffĂ©es de chaleur, de vagues de chaleurs, ou de soudaines douleurs aiguĂ«s, et toutes sortes de sensations Ă©tranges au cours de ces derniers mois. Est-ce Ă  cause du virus, ou
 ?

R : Infiltration de la 4D.

Q : (Joe) Attendez une minute, avec les infiltrations de la 4D, on est censĂ© prendre un virage et se retrouver en train de conduire Ă  Moscou !

(L) Il y a un TAS d’effets liĂ©s aux infiltrations de la 4D.

(Joe) Eh bien, c’est ce qu’on veut. Les bouffĂ©es de chaleur, ça ne marche pas, dĂ©solĂ©. J’attends beaucoup plus que ça. [Rires]

R : Attends-toi à plus, plus tard. Les choses prennent bel et bien du « temps » dans votre monde.

Q : (L) Alors, autrement dit, ça pourrait ĂȘtre un processus de longue durĂ©e comme tout le reste ?

R : Oui.

Q : (Pierre) J’ai une question au sujet des virus. La plupart des extinctions massives se sont produites Ă  cause de bombardements comĂ©taires. Ces mĂȘmes bombardements comĂ©taires qui anĂ©antissent la vie, je pense qu’ils introduisent peut-ĂȘtre une nouvelle vie par l’intermĂ©diaire des virus qu’ils transportent. Quand on Ă©tudie les extinctions massives, on constate que juste aprĂšs il y a une explosion de vie
 les dinosaures ont disparu, et ensuite BOUM ! Les virus des comĂštes sont-ils les principaux moteurs de l’évolution ?

R : Oui.

Q : (L) Je suis fatigué, là.

(Artemis) D’autres questions ?

(Joe) Combien de temps va durer le confinement en France ?

R : 2 mois.

Q : (Andromeda) Est-ce que ça va empirer ?

R : Oui.

Q : (Chu) Est-il possible qu’il y ait aussi des pĂ©nuries alimentaires ?

R : Oui.

Q : (L) Est-il possible, qu’à un moment donnĂ©, il y ait une VÉRITABLE peste ou pandĂ©mie ?

R : Oui.

Q : (Joe) Dans les deux prochains mois ?

R : Non.

Q : (Andormeda) Dans les deux prochaines annĂ©es ?

R : Oui.

Q : (L) Un truc comme la peste noire jouerait vraiment un sale tour aux Ă©lites, hein ?

(Chu) Mais il est probable qu’aprùs ça, les gens vont penser que tout retourne à la normale et leur organisme sera affaibli. Et c’est là que le vrai truc frappera.

R : Non.

Q : (Artemis) Les gens sont-ils prĂ©parĂ©s Ă  affronter la peste ?

R : Oui.

Q : (Artemis) CERTAINES personnes !

(L) S’il n’y a plus rien d’autre
 je suis fatiguĂ©e


(Artemis) Avez-vous autre chose à nous dire ? Si non, alors bonne nuit.

R : Au revoir.

FIN DE LA SÉANCE
 

Maat

The Living Force
FOTCM Member
Merci beaucoup Ă  l'Ă©quipe de traduction pour cette session et Ă  leur extrĂȘme rapiditĂ© !

Thank you very much to the translation team for this session and their extreme speed !

Le confinement, ça n'a pas que des inconvĂ©nients. (Ça non plus ils n'y avaient peut-ĂȘtre pas pensĂ© !)

The lockdown hasn't only drawbacks. (Maybe they hadn't think of that too !)
 

Akna

A Disturbance in the Force
Merci à l'équipe française pour la traduction. J'avoue que certains points sont beaucoup plus clair en Français. :-)

Thanks to the French team for the translation. I must admit that some points are much clearer in French. :-)
 

susy7

Jedi Master
Thanks to the members of the French translation group who have just translated that session.

Please post your comments in the original session: Session 21 March 2020

Merci aux membres de l’équipe française pour cette traduction.
......................................................................................................................................................................................................

Date de la séance : 21 mars 2020

Laura, Andromeda, et Artemis Ă  la planchette

Pierre, Joe, Chu, Ark, PoB, Scottie, Gaby, Niall, The Lunar Module, Noko the Wonderdog, Princess Leia, Pikabu zee Cat

Q : (L) Aujourd’hui, nous sommes le 21 mars 2020.

(Andromeda) 3-2-1 !

(L) [ÉnumĂ©ration des personnes prĂ©sentes] TrĂšs bien, je suppose qu’on va se mettre au travail. On a un tas de choses Ă  aborder.

R : Bonjour. Epikniaea de Cassiopaea ici.

Q : (L) Bien, comme vous le savez, la situation sur la planĂšte nous intĂ©resse fortement. Vous nous avez un laissĂ© dans l’expectative la derniĂšre fois. Les gens ont besoin de rĂ©ponses ! Alors, quelles questions...

(Joe) Lors de la derniĂšre sĂ©ance, ils ont dit que bientĂŽt les choses allaient devenir trĂšs chaotiques et Ă©tranges, et que ça donnerait des frissons Ă  beaucoup de monde. Parlaient-ils de la situation dans laquelle nous nous trouvons actuellement ?

R : En partie. Il y a des frissons de différentes sortes.

Q : (L) Donc, il peut y avoir des frissons dus Ă  la maladie, et d’autres causĂ©s par la panique ! AAAAH ! Ensuite ?

(Joe) Alors, ce ne sont pas des frissons de type non physique. Ce sont des frissons dus Ă  la maladie.

(L) Eh bien, je suppose qu’on peut parfois avoir les deux en mĂȘme temps.

(Chu) Cela pourrait aussi ĂȘtre la planĂšte qui frissonne.

(L) Ouaip. Une ùre glaciaire. Et que se passe-t-il si la planùte se met à frissonner et trembler ?

(Niall) Et Ă  Ă©ternuer.

R : C’est possible.

Q : (Joe) Y a-t-il du vrai dans l’affirmation que les mesures imposĂ©es aux nations occidentales visent Ă  empĂȘcher la contamination gĂ©nĂ©rale, ou Ă  Ă©viter de contaminer les personnes fragiles ou ĂągĂ©es ainsi que le dit le discours officiel ? Ils parlent d’« aplanir la courbe ».

R : Non.

Q : (Pierre) Alors quel est le plan d’action


(Joe) Bon, alors quelle raison est donnĂ©e aux dirigeants des nations occidentales pour leur faire accepter de boucler la majeure partie de leur pays ?

R : Il y a plusieurs complexes de plans d’action en jeu, tout comme en conflit.

Q : (L) Bien
 nous avons des questions des membres du forum et peut-ĂȘtre que si je les passe en revue, cela dĂ©mĂȘlera les choses. À moins que vous n’ayez quelque chose de vraiment prĂ©cis Ă  demander ?

(Pierre) Je voulais poursuivre sur les « plusieurs facteurs complexes en jeu ». Ça m’a fait penser que deux facteurs ont Ă©tĂ© mentionnĂ©s plusieurs fois : le facteur Ă©conomique, et au niveau politique, un moyen pour augmenter le pouvoir des autoritĂ©s.

(L) D’accord. L’un de ces facteurs considĂ©rĂ©s Ă©tait-il que ça constituait une bonne opportunitĂ© pour remettre les compteurs Ă  zĂ©ro en Ă©conomie ?

R : Oui.

Q : (L) Ils pensent qu’ils vont remettre les compteurs Ă  zĂ©ro Ă©conomiquement parlant, et tout rĂ©tablir quand ils le dĂ©cideront ?

R : Oui. Douces illusions.

Q : (L) Un autre facteur est-il de renforcer leur puissance pour pouvoir verrouiller, imposer des restrictions, contrîler la population ? Est-ce un autre aspect ?

R : Oui, mais cela aussi se retournera contre eux à cause de l’exposition.

Q : (Pierre) Au sujet des marchĂ©s financiers ou de la rĂ©initialisation : ils parlent de « douces illusions ». Alors l’idĂ©e est de faire Ă©clater la bulle maintenant, puis de redĂ©velopper les marchĂ©s, et de faire un tas de profit Ă  la baisse ou Ă  la hausse — dans les deux sens. Est-ce une allusion Ă  la sĂ©ance prĂ©cĂ©dente oĂč il a Ă©tĂ© dit que le prochain krach serait orchestrĂ© au dĂ©part, mais qu’ensuite un facteur inattendu entrerait en jeu et que la spirale infernale deviendrait incontrĂŽlable ?

R : Possible, mais le facteur exposition entrera aussi en jeu.

Q : (L) D’accord, nous avons de nombreuses pages de questions ici. Je vais essayer d’en aborder quelques-unes. Cette personne dit : « Je pense qu’il serait important d’obtenir la confirmation (ou la rĂ©futation) des C’s quant au fait que la consommation excessive de vitamine A (Ă  cause des aliments riches en rĂ©tinol et en bĂȘtacarotĂšnes) a un effet nĂ©gatif sur la santĂ© d’un grand nombre de gens et les rend susceptibles de tomber malades du coronavirus. » Ce que cette personne demande, est-ce un des aspects ?

R : La surconsommation de vitamine A se dĂ©tecte aisĂ©ment par la couleur jaune, se corrige facilement, et n’est pas un facteur significatif.

Q : (L) D’accord. Passons Ă  autre chose. Question suivante : « Toutes ces situations/rĂ©actions/mesures dans tant de pays ont-elles Ă©tĂ© planifiĂ©es ? ». Autrement dit, je pense qu’il s’agit de savoir si c’était prĂ©vu Ă  l’avance.

R : Non, mais des plans similaires ont Ă©tĂ© activĂ©s pour profiter de l’occasion.

Q : (Joe) Était-ce au niveau de l’Organisation Mondiale pour la Santé ? Ou
 quel organisme a Ă©tĂ© impliquĂ© dans la mise en place de ces plans ?

R : Consortium secret dont l’OMS n’est qu’un outil.

Q : (L) D’accord. Une autre personne demande : « OĂč se trouve l’endroit le plus sĂ»r pour nous durant la tourmente en cours et Ă  venir ? »

R : Tout endroit est sĂ»r pour celui qui possĂšde de solides connaissances. Avez-vous l’énergie et les ressources pour changer ?

Q : (L) Et j’imagine que ça revient Ă  dire que si l’on a la connaissance et qu’on vit dans un environnement trĂšs stressant, on peut ĂȘtre en sĂ©curitĂ© mais ça demande aussi beaucoup d’énergie. Si l’on veut diminuer son stress et la dĂ©pense d’énergie, ou si l’on a BESOIN de les diminuer, alors on devrait effectuer des changements ?

R : Oui.

Q : (L) D’accord, donc


(Joe) L’effet le plus Ă©vident de ces mesures qu’ils mettent en place, c’est au fond une sorte de verrouillage pseudo-totalitaire. Peut-on supposer que c’était l’un des plans d’action : d’imposer aux gens ces confinements ?

R : Oui, le contrĂŽle total. Mais ça n’était pas nĂ©cessairement envisagĂ© comme un confinement de ce type.

Q : (Joe) Ça a un peu dĂ©passĂ© leur


(L) Qu’est-ce qui a changĂ© leur


(Andromeda) Approche ?

(Joe) « Mais ça n’était pas nĂ©cessairement envisagĂ© comme un confinement de ce type. »

(Pierre) Comment Ă©tait-ce envisagĂ© Ă  l’origine ?

R : Le contrĂŽle. Mais un facteur spĂ©cial est entrĂ© dans la partie. Nous sommes au courant de vos discussions et questions prĂ©cĂ©dentes, peut-ĂȘtre pouvons-nous donc expliquer.

Q : (L) Je sens que la rĂ©ponse va ĂȘtre longue
 OK, laissez-moi allumer une cigarette avant de commencer.

(Scottie) Faites des Ă©tirements pour les bras. On a besoin de bouteilles d’eau pour vous asperger toutes les trois.

(L) Il nous faut des entraüneurs pour nous mettre des serviettes et nous asperger d’eau. [Rires]

(Scottie) RĂ©glez vos siĂšges, changez les pneus, et puis
 VROUM !

(L) TrĂšs bien, allons-y. Nous sommes prĂȘtes !

R : Le virus n’est pas d’abord apparu en Chine. Des expĂ©riences Ă©taient rĂ©alisĂ©es Ă  Fort Detrick afin de crĂ©er un vaccin qui rendrait les humains plus contrĂŽlables. Ce vaccin a eu des effets inattendus et a, dans certains cas, eu des effets opposĂ©s Ă  ce qui Ă©tait voulu. La souche s’est Ă©chappĂ©e dans une population et a ensuite mutĂ©. Elle a effectivement Ă©tĂ© transportĂ©e en Chine par des soldats Ă©tasuniens. La Chine a vite su le type et l’origine et a lancĂ© une campagne massive pour contrĂŽler la situation. Les pouvoirs occidentaux ont considĂ©rĂ© qu’il s’agissait d’un bon modĂšle Ă  suivre avec des facteurs additionnels complĂ©mentaires. Entre-temps, d’autres mutations se sont produites, certaines organisĂ©es par des forces SDA grĂące Ă  l’implantation du virus chez certaines personnes dont la force spirituelle a pu diriger la progression. À ce stade, il y a deux souches principales. L’élite doit arrĂȘter la propagation de celle qu’elle a « crĂ©Ă©e ».

[La rĂ©ponse ci-dessous a pris 12 minutes et 38 secondes, avec deux courtes pauses pour reposer les bras !]

Q : (L) Donc, ils doivent arrĂȘter ce qu’ils ont crĂ©Ă© car dans certains cas, ça fait l’opposĂ© de ce qu’ils voulaient ?

R : Oui, et c’est lĂ  le facteur intĂ©ressant : le virus peut modifier l’ADN et rendre les individus plus sensibles aux informations cosmiques de type SDA. Il peut aussi amĂ©liorer et activer des codons de nature bĂ©nĂ©fique rĂ©primĂ©s depuis longtemps. Vous pouvez alors voir pourquoi ils sont prĂȘts Ă  tout pour arrĂȘter la propagation.

Q : (L) S’ils sont prĂȘts Ă  tout pour arrĂȘter la propagation, ils ne testent personne ! Ils supposent que tout le monde est contaminé  Bon, j’imagine que c’est pour ça qu’ils confinent tout le monde. C’est pour ça qu’il y a un confinement.

(Andromeda) Ils ne veulent vraiment pas que les gens le propagent. Ils ont vraiment la trouille.

(L) Et ce n’est pas parce que des gens pourraient mourir. Il y a loin d’avoir autant de morts que pour la grippe saisonniĂšre. Ils ont manipulĂ© le systĂšme afin que les urgences et les unitĂ©s de soins intensifs soient remplies de patients apparemment atteints du CV, mais ça peut ne pas ĂȘtre le cas.

(Pierre) Et le confinement et la quarantaine sont des mĂ©thodes trĂšs efficaces pour contenir des Ă©pidĂ©mies — regardez la peste noire.

(Joe) S’ils disent Ă  tout le monde que c’est mortel et imposent le confinement, c’est pour arrĂȘter la propagation du virus car il a des effets positifs. Et ils y adjoignent d’autres plans d’action, comme l’effondrement financier, le contrĂŽle de l’argent, etc.

(Gaby) Mais ça veut dire que le virus circule depuis dĂ©jĂ  un moment


(Andromeda) Depuis combien de temps circule-t-il ?

R : Plus de deux ans.

Q : (L) Mais il lui a fallu du temps pour muter et faire d’autres choses.

(Pierre) Certains de nous ont-ils eu le virus ici ?

R : Quasiment tous !

Q : (L) Quelqu’un ne l’a-t-il PAS eu ?

(Artemis) Vous vous souvenez l’annĂ©e derniĂšre quand on avait tous de la fiĂšvre et des douleurs ?

(L) Est cela qui est arrivĂ© quand Ark est tombĂ© malade en novembre ?

R : Oui.

Q : (Artemis) Donc, c’était l’annĂ©e derniĂšre quand on Ă©tait tous malades, je suppose.

(Andromeda) Fin octobre, début novembre.

(L) Qui ne l’a pas eu ?

(Artemis) Je l’ai eu. J’ai l’énergie cosmique, merci ! [Rires]

(Niall) Je ne sais pas si je l’ai eu.

(L) Bon, il faut se rappeler que c’est trĂšs bĂ©nin pour beaucoup de monde.

(Gaby) J’ai Ă©tĂ© malade, mais je ne sais pas si c’était ça.

R : Tout le monde ne le remarquera pas.

Q : (Artemis) Comment ça se fait que certains ne le remarquent pas ?

(L) Parce que c’est trĂšs bĂ©nin.

(Joe) Ils ont dit quasiment tous. Donc au moins une personne ne l’a pas eu, selon les C’s. Mais quelle souche Ă©tait-ce, la bonne ou la mauvaise ? [Rires]

R : Vous ne pouvez pas les catégoriser de cette façon.

Q : (L) SuggĂ©rez-vous que selon l’individu, une souche pourrait avoir le mĂȘme effet que l’autre souche sur un autre individu ?

R : Oui.

Q : (Pierre) Avons-nous induit des mutations positives dans le virus ?

(L) Tu sais ce qu’ils vont dire


R : Vous verrez bien !

Q : (Scottie) Si tous ceux qui ont le virus finissent par avoir des cheveux blancs comme Ark, alors on sera fixé ! [Rires]

(Artemis) Les animaux peuvent-ils ĂȘtre touchĂ©s ?

R : Oui.

Q : (Andromeda) C’est ça que Noko a ?

R : Non.

Q : (Andromeda) Qu’est-ce que Noko a ?

R : Inflammation due aux moisissures.

Q : (Andromeda) Une allergie. Pauvre petite chose !

(L) OK, relisez-moi la derniÚre partie de la longue réponse. (Relecture de la réponse précédente)

(L) Bien, je sais ce que je vais demander. Pourquoi est-ce aussi mortel pour les personnes ĂągĂ©es ? Je veux dire, Ark a failli y rester. Mes poumons ne sont pas encore complĂštement dĂ©gagĂ©s. Alors pourquoi est-ce aussi mortel pour les plus ĂągĂ©s ?

R : Pour ceux qui choisissent de partir, ce n’est pas si « mortel ».

Q : (L) Donc, vous dites que c’est un facilitateur pour des groupes de personnes qui veulent actuellement quitter la planĂšte ? « Mortel », c’est pour ceux qui sont spectateurs ?

R : Oui.

Q : (Joe) Est-ce qu’ils gonflent les chiffres ?

R : Oui, beaucoup !

Q : (L) Ils gonflent les chiffres de ceux qui en meurent, mais pas nĂ©cessairement des gens qui l’ont. Est-ce qu’ils gonflent les chiffres de ceux qu’ils l’ONT ?

R : Non.

Q : (L) Mais ils gonflent les chiffres de ceux qui en meurent ?

R : Oui.

Q : (Chu) Mais ils ne savent pas vraiment combien de gens l’ont.

R : Exactement !

Q : (L) OK, donc ils estiment le nombre des personnes atteintes, mais peut-ĂȘtre qu’il y en a plus que ce qu’ils soupçonnent car c’est trĂšs bĂ©nin chez certains
 Bon, oĂč sont nos questions ?

(Joe) J’ai une question Ă  propos du vaccin crĂ©Ă© Ă  Fort Detrick. Comment bricole-t-on ou crĂ©e-t-on un vaccin qui rendrait les humains plus contrĂŽlables ? Est-ce par le virus ou par ce qu’il y a dans le vaccin, comme des adjuvants ?

(L) Ça pourrait ĂȘtre les deux, mais je pense qu’ils savent quels traits de caractĂšre sont liĂ©s Ă  quels facteurs ADN.

(Joe) Ils ont assez de dĂ©tails pour savoir qu’un virus peut modifier l’ADN ? Ils savent ça ?

R : Bien entendu !

Q : (Joe) D’une façon qui rendrait les gens plus facilement contrĂŽlables ? C’est assez gĂ©nial


(L) Ils se servent de virus pour entrer dans une cellule et remplacer des segments trĂšs prĂ©cis d’ADN pour guĂ©rir des maladies. Ils peuvent


(Joe) Mais en termes trĂšs gĂ©nĂ©raux : on veut rendre les gens plus contrĂŽlables. Comment va-t-on faire ça avec un virus ?

(L) Eh bien, s’il y a certains groupes de gĂšnes qui rendent les gens moins contrĂŽlables, ils utilisent le virus pour les Ă©liminer. Il y a des traits de caractĂšre qui font que les gens sont ouverts aux expĂ©riences. Lis ton analyse de 23andme. Tu es ouvert aux expĂ©riences, tu es crĂ©atif, tu ne suis pas la foule, ou tu aimes le cafĂ©. Ils savent tout ça.

(Artemis) Et ce n’est que ce qu’ils rendent public. Ils en savent probablement BEAUCOUP plus.

(Pierre) Une question Ă  propos de l’ADN : la Chute et l’état SDA antĂ©rieur, la chair, les segments d’ADN brĂ»lĂ©s. Parle-t-on d’une rĂ©activation des segments d’ADN...

(L)
 que l’on a perdus lors de la Chute ?

R : Certains !

Q : (L) Bien, laissez-moi jeter un Ɠil aux questions


« Cette hystĂ©rie collective nous montre que le contact avec la mort transforme un groupe de gens en petits Nazis du haut de leur mirador, prĂȘts Ă  dĂ©noncer leur voisin Ă  la moindre incartade. Il y a donc une double pression. La peur du virus et la peur des autres.

La question pour les C’s serait de savoir si la promotion de la solution vaccinale avancĂ©e est destinĂ©e Ă  empĂȘcher que certains signaux puissent activer certains gĂšnes. Car cela risquerait d’élargir les perceptions, et donc d’élever la conscience. »

(L) Et c’est exactement ce qu’ils prĂ©voyaient, ou un truc apparentĂ©, mais on apprend maintenant que ça s’est retournĂ© contre eux. Donc, la question est : ils travaillent rapidement sur un nouveau vaccin censĂ© neutraliser la bourde qu’ils ont commise. Et ils veulent imposer ce nouveau vaccin Ă  tout le monde ?

R : Oui.

Q : (Artemis) Laissez-moi deviner. Ça aussi, ça va se retourner contre eux ?

R : Probablement. Orgueil dĂ©mesuré !

Q : [Rires] (L) NĂ©anmoins, la question a Ă©tĂ© posĂ©e : si les gens sont obligĂ©s de se faire vacciner, et ça ne semble pas ĂȘtre une bonne idĂ©e — car Ă©videmment, s’ils reçoivent un vaccin que les Pouvoirs en place veulent vraiment propager, un vaccin qu’ils ont testĂ© et qui fait ce qu’ils veulent, c’est sĂ»r qu’on ne veut pas du vaccin qu’ils nous imposent — y a-t-il des moyens de contrecarrer ça ? Il va y avoir des situations oĂč les gens ne pourront pas refuser le vaccin.

R : Oui. Vous avez effectuĂ© les recherches !

Q : (L) Quelles recherches avons-nous faites sur la guĂ©rison de l’ADN ? Hum
 La mĂ©latonine guĂ©rit l’ADN.

(Niall) Les changements alimentaires.

(L) Avoir une alimentation appropriĂ©e si l’on doit se faire vacciner sera bĂ©nĂ©fique, et c’est peut-ĂȘtre pour ce type de situations qu’on est depuis si longtemps autant motivĂ©s pour faire des recherches et des expĂ©riences sur la santĂ©. C’était une prĂ©paration et on ne le savait mĂȘme pas.

(Artemis) L’état de cĂ©tose nous guĂ©rit.

(Gaby) La vitamine C.

(Niall) La détoxification.

(L) La dĂ©tox avec de la NAC et d’autres choses


(Andromeda) Le sauna Ă  infrarouges.

(Chu) L’apport constant en connaissances.

(L) Et mĂȘme la volontĂ©. Et ils viennent de mentionner que certaines personnes fortes spirituellement avaient pu modifier le virus de maniĂšre positive grĂące Ă  leurs forces intĂ©rieures. J’imagine qu’avoir une force intĂ©rieure, ou une puissance spirituelle intĂ©rieure serait tout Ă  fait bĂ©nĂ©fique. Sommes-nous sur la bonne voie ?

R : Oui oui oui !

Q : (L) D’accord.

[Petit entracte — tout le monde va dans le hall pour manger un morceau (en conservant une distance de sĂ©curitĂ© d’1,50 m les uns par rapport aux autres).]

Q : (L) Bien, j’ai rĂ©flĂ©chi. Est-il possible que ce virus puisse contaminer une personne et la rendre pire, en faire quelqu’un de mĂ©chant ?

R : Oui.

Q : (L) Comment ça se fait ?

R : Cela dépend de la constitution interne.

Q : (L) Donc, ce qui se produit aprĂšs avoir eu le virus dĂ©pend vraiment de ce qu’est la personne Ă  l’intĂ©rieur. C’est ça ?

R : Oui.

Q : (L) Ainsi, le virus peut amĂ©liorer la connexion avec les Informations Cosmiques, mais l’issue dĂ©pend de qui on est. Ça me rappelle la rĂ©ponse qui avait Ă©tĂ© donnĂ©e il y a longtemps : « ce n’est pas oĂč vous ĂȘtes, mais qui vous ĂȘtes et ce que vous voyez ». Je suppose que ce truc va amĂ©liorer la « vision » pour certaines personnes ? Question suivante de notre liste :

« Au stade ultime oĂč nous nous trouvons actuellement, devrions-nous nous rebeller contre ce avec quoi nous ne sommes pas d’accord, en nous mettant en pĂ©ril, nous ainsi que le bien-ĂȘtre de ceux que nous aimons, ou cesser de nous battre pour ce monde et nous concentrer uniquement sur cette « lumiĂšre intĂ©rieure » ? Autrement dit, cela rime-t-il Ă  quelque chose de risquer
 (mettez ici tous les trucs horribles auxquels vous pouvez penser) au nom de la rĂ©bellion dans un monde qui est de toute façon fini ? Ou devrions-nous plutĂŽt nous syntoniser et maintenir la frĂ©quence d’un balancier qui illumine notre lumiĂšre, en faisant des choix moins douloureux dans ce dernier drame de notre monde ? »

R : La seconde option est la meilleure. Mais on peut continuer à partager la vérité avec prudence.

Q : (L) Donc, dans une certaine mesure, s’installer confortablement et profiter du spectacle est la bonne façon de rĂ©agir. Personne n’a besoin de sortir pour faire de soi une cible. Autre question :

« Vont-ils faire sortir tous ces soldats de leurs entrepĂŽts souterrains, dans toutes les rĂ©gions, puisqu’ils n’arriveront pas du ciel mais de sous nos pieds ? »

Ça vient d’une ancienne sĂ©ance oĂč ils parlaient des bases souterraines, etc.

R : C’est pour la quatriĂšme densitĂ©, en supposant qu’ils survivent !

Q : (L) Autrement dit, il est possible que tous ces soldats qu’ils ont crĂ©Ă©s et gardĂ©s en rĂ©serve soient aussi anĂ©antis ?

R : Oui.

Q : (L) Par le virus ?

R : Certains.

Q : (L) Les changements planĂ©taires ?

R : Certains.

Q : (Pierre) Un impact comĂ©taire ?

(L) Eh bien, ça va avec les changements planétaires.

R : Certains.

Q : (L) Question suivante :

« Est-ce qu’un vrai virus circule, qui rend les gens fous et leur fait croire que c’est un virus respiratoire ? Ou, une sorte de toute nouvelle technologie spĂ©ciale Ă  faisceau a-t-elle Ă©tĂ© utilisĂ©e ces 10 derniers jours (ou quelque chose de trĂšs brillant et spĂ©cial qu’ils ne sortent que pour les Ă©vĂ©nements de type 11 septembre) ? »

(L) Autrement dit, on aimerait savoir pour le bombardement par des faisceaux


R : À la fois bombardement et infiltration de la 4D.

Q : (L) [Passant en revue la liste de questions] Bon, cette question a déjà reçu une réponse. Suivante :

« Est-il probable que ce ne soit qu’une supercherie avant de revenir au « bon vieux temps » pour un peu plus longtemps, ou cela marque-t-il le dĂ©but de l’accĂ©lĂ©ration de la descente infernale vers la famine, la guerre, la vraie peste, et peut-ĂȘtre une Ăšre glaciaire ?

R : Certaines de ces possibilités excitantes pourraient entrer en jeu.

Q : (L) TrĂšs rĂ©jouissant ! OK, voici une question :

« Quelque chose attise ma curiositĂ© — ayant lu tellement d’articles de presse rĂ©cemment — qu’est-ce qui a Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ© lors de ces rĂ©unions Ă  huis clos du gouvernement qui semble avoir autant terrifiĂ© ces officiels ? Ou est-ce un petit numĂ©ro ? Une rĂ©fĂ©rence, c’est une observation que Trump avait l’air d’avoir pleurĂ© avant un discours public, tandis que des assistants Ă  l’arriĂšre avaient l’air terrifiĂ©s. Une autre rĂ©fĂ©rence concerne Boris Johnson qui a dĂ©clarĂ© que tout ça n’était « pas grave » avant une rĂ©union, puis a totalement fait volte-face et dit en suant que c’était catastrophique. »

R : Se passe d’explication. Voir les rĂ©ponses prĂ©cĂ©dentes.

Q : (L) Et je suppose que Trump Ă©tait contrariĂ© car je pense que c’est un type sincĂšre mĂȘme si c’est un faux dur, et


(Joe) Ça signifie qu’on leur a dit ?

(L) Probablement qu’ils ont eu une rĂ©union et qu’on leur a dit que le virus s’était Ă©chappĂ©, qu’il allait faire des choses qui allaient provoquer plein de problĂšmes s’ils n’agissaient pas maintenant.

(Joe) C’est ce qu’on leur a dit ?

(L) Est-ce qu’on leur a dit cela ?

R : Oui.

Q : (Pierre) On ne leur a pas dit que c’était mortel. On leur a dit que ça provoquerait un chaos social. Pour garder leur position, ils ont dĂ©crĂ©tĂ© l’état d’urgence.

(L) Ouaip.

R : Oui.

Q : (Joe) Ça contredit ce que Laura vient de dire. Tu viens juste de dire que Trump est un bon gars et tout ça. Et en gros, ils disent qu’on a dit Ă  Trump et Boris Johnson ce que fait le consortium ? Ça ne paraĂźt pas trĂšs logique. Ils ont Ă©tĂ© amenĂ©s à


(L) Ça a probablement contrariĂ© Trump parce que c’est un gars plutĂŽt dĂ©cent. Ça a probablement effrayĂ© Boris Johnson parce que c’est un psychopathe. Trump n’a pas d’autres choix que de jouer le jeu et d’essayer de se montrer plus malin.

(Joe) Je pensais qu’il y aurait une compartimentation de l’information.

(L) Eh bien, je suppose qu’ils leur ont dit
 Ils leur ont dit QUELQUE CHOSE.

(Joe) Oui, exactement. Mais je me demande quoi exactement.

(L) Ils ont dĂ» leur dire que ce virus s’était Ă©chappĂ©, que c’était horrible, et que quelque chose de vraiment terrible allait se passer. Ils ne leur ont peut-ĂȘtre pas dit


(Pierre) Au niveau de Johnson et Trump, leur a-t-on dit que c’était un dangereux virus qui tuait les gens, ou que ça allait changer l’attitude des gens et provoquer le chaos social ?

(L) Eh bien, je ne vois pas comment ils auraient pu leur dire que c’est un virus mortel qui va tuer tout le monde, car toutes ces Ă©lites sont capables de lire des statistiques. Ils ne feraient pas ce qu’ils font s’ils n’étaient pas suffisamment intelligents pour le faire et constater que ce n’est clairement pas vrai.

(Joe) Je ne sais pas


(L) Je veux dire, Trump a commencĂ© par dire que c’était une pandĂ©mie de canular. Et ensuite il a embarquĂ© dans la combine.

(Joe) Peut-ĂȘtre que c’était du genre : « ça va empirer ». Ça lui ferait accepter le discours du c’est franchement mĂ©chant et on veut protĂ©ger la population. Ça semble plus probable que de leur dire qu’ils l’ont crĂ©Ă© pour contrĂŽler les gens mais que c’est parti en vrille.

(L) Ils ont pu lui dire que ça avait Ă©tĂ© conçu gĂ©nĂ©tiquement par les Chinois. N’importe quel scĂ©nario, mais ils leur ont dit quelque chose.

(Joe) Oui, un certain scĂ©nario. Mais ce qu’ils leur ont dit est important.

(Pierre) En mĂȘme temps, on voit l’amplitude de l’état d’urgence. Ça suggĂšre que les politiciens sont extrĂȘmement motivĂ©s, ce qui suggĂšre que la menace pour eux, c’est qu’ils perdent leur position. La plupart n’en ont rien Ă  faire


(L) Vous vous souvenez de ce que Ɓobaczewski a Ă©crit sur la peur qu’éprouvent les psychopathes de perdre leur position, parce qu’ils sont incapables de travailler et de trouver un emploi ou de faire autre chose que ce qu’ils font ? Ils sont TERRIFIÉS de cela. Pour eux, c’est un problĂšme existentiel.

(Pierre) C’est pire que la mort pour eux.

(Joe) Mais ce n’est pas Trump, n’est-ce pas ?

(Andromeda) Ou Poutine. Mais il a été trÚs léger sur cette question. Pas du tout extrémiste.

(L) Et Trump essaye de fourguer une thĂ©rapie qui marchera et se fait beaucoup critiquer pour ça. Bon, beaucoup des questions de notre liste sont un peu devenues sans objet aprĂšs l’explication des C’s
 En voici une :

« Devrions-nous passivement accepter la puce et attendre la fin du NOM/invasion 4D SDS jusqu’à ce qu’ils se fassent hara-kiri ? »

R : Évitez si possible. Et plein de rebondissements à venir !

Q : (L) Donc, si on se retrouve en situation de devoir l’accepter, on s’y soumet tout en faisant tout notre possible pour la neutraliser en douce, comme pour le vaccin. Humm
 En voici une autre :

« Que devrait-on faire avec son argent en ces « derniers jours » ?

(L) Je peux rĂ©pondre Ă  ça : ce que nous avons toujours dit que vous devriez faire. Assurez-vous d’avoir des rĂ©serves et des stocks. Si vous pouvez rejoindre une communautĂ©, rejoignez une communautĂ©. Si vous ne le pouvez pas, vous savez
 Restez bien calĂ©s oĂč vous ĂȘtes. Bon, question suivante :

« L’activation flagrante soudaine de tous ces suiveurs autoritaristes est-elle la principale offensive de l’invasion alien, ou cela va-t-il devenir encore plus bizarre ? »

R : Plus bizarre !

Q : (L) Et je suppose qu’on devrait se souvenir ce qu’ils ont dĂ©jĂ  dit : FrĂ©quence de RĂ©sonance Vibratoire. Certaines de ces personnes sont prĂ©parĂ©es Ă  ĂȘtre tĂ©lĂ©chargĂ©es par des entitĂ©s SDS de la 4D. Bien


(Pierre) Nous avons ici un indice d’une scission de rĂ©alitĂ©s. Quand on voit que le virus rend les mĂ©chants encore pires, et les gentils meilleurs.

(L) Oui.

(Joe) Combien de temps ce confinement va-t-il probablement durer ?

R : 2 mois Ă  certains endroits. Plus ou moins longtemps ailleurs.

Q : (Niall) C’est long


(L) Question suivante : « Y a-t-il rĂ©ellement une guerre entre certains cercles de pouvoir/lobbies ? »

R : Oui.

Q : (L) Il dit : « Je pose cette question car, par exemple, ce n’est pas normal que Bloomberg ait commencĂ© Ă  minimiser la peur avec leur rĂ©cent article, ou l’attaque de l’ancienne Ministre de la santĂ© française contre le gouvernement français. »

R : Tout le monde n’est pas dans le vrai.

Q : (L) Certains en savent plus que d’autres. Le fait est qu’ils vont dĂ©couvrir qu’ils vont devoir rĂ©vĂ©ler de plus en plus de choses Ă  de plus en plus de monde pour les faire obĂ©ir, ce qui signifie de plus en plus de possibilitĂ©s de fuites. Plus il y a de gens au courant, plus il y a des risques de fuites. Si Bloomberg minimisait, ils vont devoir aller leur parler. Bon, je pense que le reste des questions est sans objet, et je commence Ă  fatiguer. Qu’avez-vous Ă  demander ? Autre chose ?

(Ark) Je me suis rĂ©cemment intĂ©ressĂ© Ă  la machine de biofeedback censĂ©e surveiller vos ondes cĂ©rĂ©brales et vous apprendre Ă  atteindre l’état alpha ou delta. Je remarque que ces machines qui Ă©taient largement disponibles il y a 40 ans ont disparu du marchĂ©. Sont-elles tellement bĂ©nĂ©fiques qu’on les a supprimĂ©es ?

R : Oui.

Q : (Ark) Devrions-nous nous en procurer une ?

R : Oui.

Q : (Joe) OĂč les trouve-t-on ?

(L) Il va falloir en trouver une.

(Ark) Impossible Ă  trouver. Mais je suis sĂ»re qu’elles doivent exister mais elles sont secrĂštes. Je veux dire, c’est stupide ! Maintenant ils vendent des Ă©couteurs censĂ©s surveiller les ondes cĂ©rĂ©brales qui communiquent par Bluetooth avec les smartphones !

(L) Ça me rappelle que plusieurs personnes ont parlĂ© de bouffĂ©es de chaleur, de vagues de chaleurs, ou de soudaines douleurs aiguĂ«s, et toutes sortes de sensations Ă©tranges au cours de ces derniers mois. Est-ce Ă  cause du virus, ou
 ?

R : Infiltration de la 4D.

Q : (Joe) Attendez une minute, avec les infiltrations de la 4D, on est censĂ© prendre un virage et se retrouver en train de conduire Ă  Moscou !

(L) Il y a un TAS d’effets liĂ©s aux infiltrations de la 4D.

(Joe) Eh bien, c’est ce qu’on veut. Les bouffĂ©es de chaleur, ça ne marche pas, dĂ©solĂ©. J’attends beaucoup plus que ça. [Rires]

R : Attends-toi à plus, plus tard. Les choses prennent bel et bien du « temps » dans votre monde.

Q : (L) Alors, autrement dit, ça pourrait ĂȘtre un processus de longue durĂ©e comme tout le reste ?

R : Oui.

Q : (Pierre) J’ai une question au sujet des virus. La plupart des extinctions massives se sont produites Ă  cause de bombardements comĂ©taires. Ces mĂȘmes bombardements comĂ©taires qui anĂ©antissent la vie, je pense qu’ils introduisent peut-ĂȘtre une nouvelle vie par l’intermĂ©diaire des virus qu’ils transportent. Quand on Ă©tudie les extinctions massives, on constate que juste aprĂšs il y a une explosion de vie
 les dinosaures ont disparu, et ensuite BOUM ! Les virus des comĂštes sont-ils les principaux moteurs de l’évolution ?

R : Oui.

Q : (L) Je suis fatigué, là.

(Artemis) D’autres questions ?

(Joe) Combien de temps va durer le confinement en France ?

R : 2 mois.

Q : (Andromeda) Est-ce que ça va empirer ?

R : Oui.

Q : (Chu) Est-il possible qu’il y ait aussi des pĂ©nuries alimentaires ?

R : Oui.

Q : (L) Est-il possible, qu’à un moment donnĂ©, il y ait une VÉRITABLE peste ou pandĂ©mie ?

R : Oui.

Q : (Joe) Dans les deux prochains mois ?

R : Non.

Q : (Andormeda) Dans les deux prochaines annĂ©es ?

R : Oui.

Q : (L) Un truc comme la peste noire jouerait vraiment un sale tour aux Ă©lites, hein ?

(Chu) Mais il est probable qu’aprùs ça, les gens vont penser que tout retourne à la normale et leur organisme sera affaibli. Et c’est là que le vrai truc frappera.

R : Non.

Q : (Artemis) Les gens sont-ils prĂ©parĂ©s Ă  affronter la peste ?

R : Oui.

Q : (Artemis) CERTAINES personnes !

(L) S’il n’y a plus rien d’autre
 je suis fatiguĂ©e


(Artemis) Avez-vous autre chose à nous dire ? Si non, alors bonne nuit.

R : Au revoir.

FIN DE LA SÉANCE
Un grand merci et merci Ă  ceux qui l'on traduite
 
Top Bottom